PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Nathan, pour vous détruire !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Nathan Mandrake

avatar
1er Membre Validé d’Eragon Game ♥


Masculin
Nb de messages : 13

» Fiche RPG
Relation(s):
Possession(s):
Pouvoir(s):

MessageSujet: Nathan, pour vous détruire !    Lun 16 Aoû - 19:23


» Papiers Légitimes



    Crédits : Blood_Prince

    feat. Stuart Townsend
    # bad boy # calme # froid # classe # beau # puissant # ironique # manipulateur # généreux # sadique # follement amoureux #


    ▐ Nomination : Nathan Mandrake
    ▐ Race : Ombre anciennement Elfe
    ▐ Sexe : Masculin
    ▐ Age : 450 ans
    ▐ Camp : Mauvais Twisted Evil


» Physique & Caractère


    >> Je ne suis pas particulièrement beau, ni particulièrement moche, j'ai peut-être deux ou trois trucs originaux mais mis à part ça, je suis totalement commun, et fais partie de la grande moyenne !
    On me dit souvent que mes cheveux sont assez soyeux, ce qui n'est pas faux, mais il faut en prendre soin tous les jours si vous voulez qu'ils soient beau, on ne nait pas avec des cheveux soignés, il faut s'en occuper ! Mes cheveux sont bruns et varient du châtain clair les jours de soleil au noir presque jais lors des temps d'orages et de pluie ! Mes yeux sont à l'image de mes cheveux, noisette très clair à la lumière, ou noir en son absence ...
    Mon visage est des plus commun, ni trop allongé, ni trop rond, accentué au menton, relevé par un nez légèrement aquilin, les lèvres ni top épaisses, ni trop fines, mais le parfait équilibre entre les deux vont de pair avec mes sourcil un peu trop fait je dois l'admettre, et mes oreilles décollées, un défaut de naissance, et bien entendu elle sont pointues en vue de mes origines Elfique 'enfin les origines de mon corps'. Mes cils quant à eux sont un peu trop courbés et long à mon goût ce qui me donne l'air efféminé, bien que je fasse tout pour ne pas avoir cet air en dépit de mes choix [cf. Histoire de mon personnage].
    J'ai un corps assez long et fin, trop fin, cette maigreur m'aide bien sur pour mes exercices de souplesse et dans les duels ou batailles, mais je peux facilement être écrasé par une armoire à glace si vous voyez ce que je veux dire (toujours est-il qu'il faudrait qu'il m'attape !).
    Mon compagnon dit qu'avec le corps que j'ai reçu (un cadeau des dieux selon lui), je devrais au moins faire du sport, mais j'ai horreur de toute forme de sport, sauf celui où il faut prendre la tête dans ses mains et réfléchir à toutes allures pour pouvoir gagner la manche et ensuite la partie, ou alors guerroyer magiquement ou encore prendre une épée et tout détruire !
    J'ai de grandes jambes, pas musclées, un peu flasques sur les cuisses et trop durs (à cause de mes os, pas de mes muscles) aux tibias et chevilles. Je m'habille exclusivement de noir, de longues capes noires et quelques fois gris, mais j'essaie d'être toujours vêtu de noir. Longues capes, chapeau flûte, grandes bottes version gothiques, chemise noire avec de la dentelle aux manches et au col, pantalon noire moulant et le tour est joué !
    Mon compagnon me dit que je marche beaucoup trop vite, que je ne suis pas assez décontracté, pas assez assuré dans ma démarche, "Walk, with class" ne cesse-t-il de me répéter !
    Enfin voilà vous voyez à quoi je ressemble, non ?



    >> J'avoue être très manipulateur, j'adore avoir toutes les clefs en mains, gérer la vie des autres, tout savoir sans que les autres sachent, les mettre sur la mauvaise pistes pour qu'ensuite ils fassent des erreurs abominables, mais bien entendu ils ne font pas le rapprochement avec moi, ou avec les conseils que je leurs aie donné ! Je ris en les voyant punis, sanctionnés, à ma place, c'est surement mon côté noir qui fait surface, je m'en moque, j'adore les voir dans le pétrin, parce qu'ils ont écouté la voix d'un simple Ombre ! Enfin vous voyez ce que je veux dire ?
    Je suis aussi patient, des fois trop, mais je suis généralement patient, c'est une qualité qui je trouve est assez bien, pour celui qui la, mais à utiliser avec modération, un jour j'ai trop patienter, et croyez-moi, je me suis tout pris en pleine figure, parce que justement j'avais trop patienter.
    Enfin voilà, ce qui est fait est fait, et le passé ne peut-être modifié !
    Je suis aussi au grand malheur de mon petit ami un peu trop froid et stoïque, deux défauts dont il se débarrasserait bien ! Il aime être plaint, mais ce n'est pas tellement dans ma nature de me plaindre dans les bras de quiconque veuille bien entendre mes plaintes et mes malheurs, lui c'est son style, mais on s'aime passionnément te c'est l'essentiel !
    Mon compagnon dit que je suis un peu trop généreux, mais en même temps il affirme que c'est une qualité exceptionnel, à user avec modération, en ajoutant un sourire malicieux ! Oui, je suis assez généreux, est-ce dût à la richesse que j'ai amassé par delà les ans, je n'en sait rien, mais je ne supporte pas voir ces personne qui ont de l'argent et qui compte à la pièce de bronze prêt, faisant tout les mois les comptes des dépenses etc. J'ai envie de dire parfois à ces personnes "Réveillez-vous, vous avez de l'argent, arrêtez de le compter, il ne restera pas éternellement, malgré tout ce que vous ferez pour le garder !" Enfin bref, voilà comment je vois la radinerie !
    J'ai aussi un défaut pas très ancré à moi, mais mon petit ami n'arrive pas à me l'enlever et ça l'énerve, je suis sadique, enfin j'adore faire du mal aux autres surtout quand ils m'ont fait un mal, je ne supporte pas les voir s'en tirer, surtout quand je prends à leur place, alors là je peux vous assurer, qu'ils sont fichus ! En même temps je suis assez sérieux dans mon travail de magicien pour les rebelles, même si quelques fois (et même souvent), je fais preuve d'insubordination,il me garde peut-être parce qu'ils ont besoin de mages, je ne sais pas, mais en tout cas je suis assez bien là où je suis et je connais les limites !
    Je suis assez serein tout de même, et malgré ma froideur, une seule personne a réussi à me "l'enlever" en sa présence, c'est mon premier amour qui ... enfin je ne le répèterais pas deux fois donc allez lire mon histoire si vous voulez ... savoir.


» Histoire

    >> Prologue : Les Souvenirs s’effacent avec le temps.

    « Se souvenir ranime ; vouloir se souvenir détruit. »

      Je ne pourrais vous raconter les trop vieux souvenirs de l’ancien propriétaire de ce corps, tout simplement parce qu’une fois que je l’ai possédé, il ne s’en souvenait pas et donc aucun moyen de connaître les événements marquants des dix premières années de sa vie ! J’ai donc maintenant quatre cent quarante ans à vous raconter, cent quatre-vingt dix ans de la vie de l’Elfe et mes années Ombre ! J’emploierais ainsi la troisième personne du singulier pour parler de l’ancien propriétaire de mon corps et la première personne du singulier pour parler de moi. Lorsque j’emploierais la première personne du pluriel, c’est pour désigner l’Elfe et moi, puis quand j’emploierais la seconde personne du pluriel ce sera pour vous parler !


    >> Chapitre I : Le Drame du Garçon timide.

    « Toujours, quand l'affection commence, le drame commence. »


      Le petit garçon n’avait pas de nom, ou du moins il n’aimait pas le prénom que ses parents lui avait offert à sa naissance, alors il se faisait appeler le Garçon par tous les membres de sa familles, du village Elfe et même de l’école. Ses parents s’en fichaient du moment qu’il les laissait en paix. D’ailleurs les parents du Garçon n’étaient pas souvent présent, ils étaient généraux dans l’armée elfique et devait se rendre à Ellesmera pour leur travail presque chaque jour. Ils avaient un jour de repos, mais ce jour là, à chaque fois, le Garçon n’avait pas le droit de déranger ses parents : ils étaient fatigués et voulaient se reposer ! Beaucoup d’Elfes qualifiaient l’attitude des parents du Garçon comme tortionnaire ou ingrate, mais ils faisaient la sourde oreille, et laissaient toute la semaine le Garçon seul, dans leur maison-arbre. Le Garçon savait très bien se débrouiller, les habitants du petit village lui apportaient des vivres, lui allait puiser l’eau seul, il avait suffisamment de force pour le faire, et il allait à l’école non loin de chez lui.
      Après les cours, généralement, lui et sa meilleure amie faisaient des acrobaties dans les arbres, ils jouaient, faisaient des courses, s’amusaient … Pendant quelques années ce même rituels continua, jusqu’au jour de ses vingt ans, qui est un bien jeune âge pour des Elfes, alors le père ayant pris sa retraite ordonna à son fils de s’entrainer au camp militaire le plus proche. Mais vingt ans c’était trop jeune, ceux qui allaient au camp militaire avait tous environ quarante/cinquante ans, mais le père s’en fichait, son fils allait suivre une carrière militaire digne de ce nom, tout comme lui …
      Le fils accepta, comme il avait toujours accepté, toujours obéît aux ordres de ses parents, mais il ne voulait pas y aller, il voulait encore rester ici, suivre encore sa jeunesse avant qu’elle ne périsse dans les armes et la magie. Il voulait rester avec sa meilleure amie, joué dans les arbres, sentir le vent dans ses cheveux une fois au sommet d’un arbre, apprendre encore des choses à l’école, il voulait vivre !
      Mais son père avait décidé autrement, et il allait faire comme son père avait dit, dans deux mois il partira dans le nord de la, vaste foret émeraude détenue parles Elfes, et allait commencer sa formation de soldat pour son peuple.
      Mais avant qu’il ne parte, quelques semaines avant, le Garçon demanda à son père une chose : où était sa mère ? C’est vrai, cela faisait trois semaines qu’elle n’était pas revenue. Mais le père ne répondit pas, il regarda son fils et partit, c’est à partir de ce moment que le Garçon commença à comprendre. Il fit des recherche, interrogea des gens de passages dans son villages, mais peu venaient d’Ellesmera, le Garçon décida donc que la veille de son départ, il demanderait à son père où était sa mère, ou sinon il ne partirait pas !
      La veille du départ le Garçon tint sa promesse … Son départ prévu pour l’aube se recula jusqu’au crépuscule et alors il eut le temps de parler avec son très cher (ou pas) père.

      // Flash Back //

      « Père … Avant de partir je veux savoir où est ma mère et que fais-elle, pourquoi ne m’a-t-elle pas contacté, pourquoi n’a-t-elle pas donnée son avis sur mon départ ? Je ne partirais pas avant d’avoir des réponses à mes questions et vous le savez pertinemment ! »

      Le Garçon regarda froidement son père, il fallait qu’il applique ce qu’il disait, il fallait qu’il agisse en tant que personne et non plus en tant que Garçon ! Il savait que son père n’allait pas lâcher le morceau facilement mais il résisterait, il serait fort pour une fois !

      « Je te l’ai déjà dis, ta mère est en voyage ! Alors cesse de m’importuner avec tes histoire qui n’ont ni queue ni tête !

      - Quoi ? Ni queue ni tête ? C’est ma mère non ? C’est d’elle que je viens ? Je veux savoir où elle est, je veux savoir parce que je sais pertinemment qu’elle m’aurait contacté si jamais elle aurait été en voyage, donc par déduction toi vous me mentez, père !

      - Comment oses-tu me parler sur ce ton ? Sais-tu à qui tu parles ? Tu parles à ton père, alors descends d’un cran avec moi !

      - Descendre d’un cran ? Mais j’en ai marre d’être assujettit à deux ignobles parents qui ne pensent qu’à leur confort ! Je veux savoir où est ma mère !

      - Tu veux savoir où elle est ? Et bien ELLE EST SIX PIEDS SOUS TERRE ! »

      Un choc irréversible enveloppa le Garçon, il trembla de la tête aux pieds, sa mère était morte … C’était impossible, alors sans un mot, il regarda son père, posa ses bagages, puis courut en direction des Terres forestières du Du Weldenvarden, se suicidant dans ses bois incertains et ses animaux féroces des lieux inexplorés …

      // Fin du Flash Back //


    >> Chapitre II : Un Ermite et un Fou.

    « Le fou se croit sage et le sage se reconnaît fou. »

      Ainsi pendant une période de dix ans environ, il vit comme un ermite sans que jamais aucun Elfe ne le trouva, il échappa à tous contrôle. Mais un vieil Elfe, ayant perdu toute sa tête le retrouva, et au lieu de prévenir le père ou le gouvernement, non il le prit comme apprenti pendant environ cent cinquante ans !

      Pendant ces années, le vieil Elfe, lui apprit tous les secrets de la magie (enfin beaucoup pas tous ils sont infini !), il lui enseigna surtout comment maîtriser les esprits, les évoquer, les congédier. Il lui apprit à maitriser les éléments vers la fin de sa vie, mais ce n’est pas là où il était le meilleur, bien qu’il fut plus de quarante ans sur la magie des éléments. Alors qu’il avait deux cents ans, son maître fut prit dans son sommeil, mais cette fois le Garçon resta froid et de marbre comme le lui avait demandé son maître.

      Il enterra son maître et fit une cérémonie où lui seul participa, quand cette cérémonie solitaire fut finit, il décida de mettre en application les dires de son maître et évoquer des esprit. Il entra dans la hutte de son maître et commença l’invocation.

      C’était un esprit puissant qu’il invoqua (moi), il ne savait pas à qui il avait affaire (encore moi), et son petit pouvoir ne pouvait rien contre sa puissance (la classe, je suis trop fort !). L’invocation dura deux heures sept minutes et cinquante huit secondes précisément (je ne vais pas vous encombrer de détails tels que les millisecondes et nanosecondes, vous n’y comprendrez rien !). Je fis une apparition digne de ce nom, avec les éclairs, les bruits assourdissants, les flammes sortant de mes yeux, enfin bref vous voyez le style ? J’étais grand, beau et fort pour un esprit, mais il ne prit pas peur, il savait maîtriser sa peur et ça faisait un bon point pour lui (donc un mauvais pour moi, grrr). Oui nous autres esprits soutirons des forces à nos adversaires de chair grâce à la peur que nous leur inspirions, mais bon je ne vais pas non plus vous faire un cours sur le moyen de nous détruire !

      Enfin bref, il me regarda, longuement (j’adore les faire patienter et les provoquer avant de les posséder !), je le regardai aussi puis il brisa la glace, enfin !

      « Fais-moi le Roi des Elfes ! »

      La blague ! Il veut que je tue pour lui, franchement je n’avais pas que ça à faire moi, je fis donc une moue rechignant (enfin je ne sais pas si un esprit peut faire ça, je ne me suis jamais vu dans un miroir sous ma forme spirituelle). En tout cas je n’allais pas faire ce qu’il me demanda, je suis bien plus fort que lui !

      « Oh mai bien sur …, mon ton doucereux le fit tressaillir, tu auras tout ce que tu veux, le pouvoir magique, autoritaire seulement à une occasion très cher ... »

      Il avait à présent un air surpris, quelque chose en retour, il n’avait surement rien appris de tel ! Alors il me fit signe de continuer, je faisais bien sur semblant de l’écouter et d’être à ses ordres, sinon la fin de mon plan ne marcherait jamais !

      « Il faut que je puisse entrer en toi ; il me lança un regard assassin et je fis semblant d’avoir peur, quel naïf ; pour que notre pouvoir soit décuplé ! »

      J’employai le mot « notre » parce que les cerveaux des être matériel à une étrange celle de recevoir et comprendre des petites annotations subtiles, comme le ton de la voix (le fait donc qu’il à tressailli) ou des mots.

      « Qui me dit que tu ne me prendras pas mon corps et me détruiras de l’intérieur ?

      - Oh mais je ne pourrais pas, quel candide Elfe il fait, je ne suis pas assez puissant !

      - Pourtant dans le livre de mon maître tu es censé être extrêmement dangereux ...

      - Les livres, même les plus complet peuvent se tromper, je te jure sur mon honneur (– c’est-à-dire sur rien –) que je ne suis pas aussi puissant pour vaincre seul le Roi, il me faut tes compétences !

      - Très bien, viens donc, de toute façon je suis le plus fort. »

      Je gloussai intérieurement, comment peut-il croire à des sornettes pareilles ? La première des règles que l’on apprend à celui qui veut maîtriser les esprits, c’est de ne leur jamais faire confiance ! Soit son maître avait raté sa formation, soit il avait une soif inextinguible de pouvoir, ce qui aveugle assez toutes sortes d’êtres vivants, et malheureusement les esprits font partis du lot !

      J’allais donc prendre la possession de son corps, ce qui était encore plus facile puisqu’il m’autorisait son accès ! Quel veinard suis-je ! J’entrai dans son corps, j’allais renaître tel le phœnix renaissant de ses cendres …




    >> Chapitre III : Une Renaissance & une Epée.

    « Ce que la chenille appelle la mort, le papillon l'appelle renaissance. »

      Je tuai tout d’abord l’esprit en possession du corps de l’Elfe, pour m’y installer définitivement. J’appuie tout particulièrement sur le mot, il faut désintégrer l’ancien propriétaire pour être propriétaire ! Ensuite je fis le tour de son cerveau, qui ma foi était bien remplie, je pris une à deux heures pour visionner et enregistrer tout ce que cet Elfe avait vu, lu, appris, ingurgité, fait dans sa misérable et courte vie. Les sorts, l’ancien langage, (j’avais de la chance, je connaissais ainsi parfaitement la langue magique en pratique dans ce monde), les cartes du monde présent.

      Enfin bref, je savais aussi qu’il était recherché, et que son peuple faisait partie des personnes qui défendaient le bien de ce monde, ce qui n’allais et ne va pas du tout pour moi ! Je suis un méchant pur et dur, vous savez ? Alors je décidai d’attendre un peu que le système défaille et si possible l’aider à défaillir …

      Je ne mis pas longtemps à attendre, cent ans … Cent ans, après ma naissance, une guerre débuta ! Pendant ces cent ans, j’avais appris tout ce qu’un Elfe aurait pu apprendre en plusieurs siècles, j’ai toujours été avide de savoir, et aussi de pouvoir d’ailleurs ! Alors lorsqu’un certain « Galbatorix » fit son apparition en tant que méchant sur la terre que l’on dénommait « Alagaësia » et que ce Galbatorix était un « Dragonnier » qui voulait avoir le pouvoir sur les autres Dragonniers, je senti que il était, pour moi, venu le temps de me révéler en ces terres.

      Ainsi, j’allais proposer mon aide à ce Galbatorix, quand une bataille retint mon attention… J’adore voir les gens s’entretuer, c’est surement du à mon côté sadique, mais bon passons. Alors que j’admirais cette bataille splendide, pour ne pas dire spectaculaire et sanguinaire, deux hommes s’affrontaient comme des bêtes enragé ; un sur un dragon l’autre à cheval, mais les deux semblaient connaître les technique de l’autre, chacun connaissait son adversaire et c’est ce qui mettait du piquant dans ce duel.

      Je tournai les yeux pour voir le reste de la bataille qui ne se limitait pas à ce simple duel, heureusement ! Mais le reste n’était que futilité, le duel était bien plus drôle et amusant à voir, et j’avais raté le meilleur ! Le dragon n’était plus là, ce qui signifier que l’homme à cheval l’avait soit tué soit blessé, alors descendu de son cheval les deux compagnons et ennemis se livrèrent un duel à mort. Puis dans un éclair bleu, l’arme de l’homme à cheval s’envola, mais le duel ne termina pas ainsi, non loin de là, ce scintillement fit effet de diversion chez l’adversaire et alors, l’homme à cheval (qui ne l’était plus depuis le début de duel si vous avez bien lu mon récit !) prit par surprise son adversaire, mais ne le tua pas, il attendit qu’il soit en face de lui pour l’achever … A la loyale comme le disait les hommes …

      Ainsi la bataille termina avec la mort du Dragonnier, et du dragon, puisque je vis le cadavre de celui-ci … Les vainqueurs traquèrent les survivants, et partir à la hâte comme poursuivit par le Diable en personne ! Alors c’est là que l’éclair bleu de tout à l’heure me revint à l’esprit, aidé de la magie j’entrepris de retrouver cette mystérieuse arme. Au prix de longs efforts, de temps et de patience, je la trouvai sous un amas de cadavre, dont une partie du dragon rouge feu.

      Elle était magnifique, œuvre elfique à coup sur, et d’une beauté inestimable. Bleu, comme l’éclair que j’avais vu, elle ne s’était pas émoussé et avait l’air neuve ! Je la pris entre mes doigts, elle pesait lourd mais elle avait de la puissance ! Parfaitement équilibré, à double tranchant et sertie d’un énorme saphir éclatant à l’extrémité de la poigne. Une forme assez bizarre était dessiné sur le tranchant gauche de l’arme, c’était un glyphe, un glyphe des Elfes, que je ne parvins pas à déchiffrer, ce n’est pas grave de toute façon je l’avais déjà nommé : Kveykva (éclair en ancien langage), car c’est dans un éclair que je la vis et qu’aujourd’hui elle m’appartenait !



    >> Chapitre IV : Espion & Général

    « Les seuls espions avoués sont les ambassadeurs. »

      La fin de mon récit approche alors soyez de plus en plus attentifs et ne relâchez pas vos vains efforts, continuez à lire ce n’est pas si dur !

      Quelques années après la découverte de Kveyka, j’offris mes services d’espionnages à Galbatorix, le nouveau Roi des Terres d’Alagaësia, qui ne sont plus nommées ainsi de nos jours. Il accepta mon aide, bien qu’il eut déjà son Ombre personnel et tant mieux pour moi, je n’aimais pas tellement servir jour et nuit un souverain, j’aimais et aspirais à l’indépendance et encore aujourd’hui d’ailleurs !

      Mais quand la fin du Roi arriva, les émeutes si firent partout les batailles recommencèrent, je fis de plus en plus profil bas, gardant des armées à mes côtés pour riposter au cas où, mais ce moment ne vint jamais … Les « Vardens » avaient gagnaient, eux et leur Dragonnier du nom de « Eragon ». Alors mes hommes et moi allons dans un endroit caché, où nous nous préparions à revenir, à amasser or et mercenaire pour reprendre le pouvoir dans ce pays.

      Oui, nous reprendrions le pouvoir ! Et c’est en passa d’ailleurs, beaucoup d’hommes nous ont rejoins, il parait qu’à côté de notre camp dans les Beors, il y a d’autres rebelles, j’aimerais bien envoyer quelques uns des hommes pour voir !




    >> Épilogue : La fin n’est que le commencement de quelque chose de nouveau !

    « Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n'écoute, il faut toujours recommencer. »

      Oui, c’est la fin de mon récit, ainsi je continue à lutter contre la Caste des Dragonnier, vous verrez j’y arriverais seul ou accompagné !



[/justify]

_________________


« Rock is deader than dead
Shock is all in your head
Your sex and your dope is all that we're fed
So fuck all your protests and
Put them to bed. »
Rock Is Dead - Marilyn Manson


[center]© Blood_Prince
[/center]


Dernière édition par Nathan Mandrake le Mar 17 Aoû - 16:13, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nathan Mandrake

avatar
1er Membre Validé d’Eragon Game ♥


Masculin
Nb de messages : 13

» Fiche RPG
Relation(s):
Possession(s):
Pouvoir(s):

MessageSujet: Re: Nathan, pour vous détruire !    Mar 17 Aoû - 10:55



RPs finis


Titre[lien] - Membres : Date
    Résumé bref


Titre[lien] - Membres : Date
    Résumé bref


Titre[lien] - Membres : Date
    Résumé bref


Titre[lien] - Membres : Date
    Résumé bref


RPs en cours



Titre[lien] - Membres : Date
    Résumé bref


Titre[lien] - Membres : Date
    Résumé bref


Titre[lien] - Membres : Date
    Résumé bref


Titre[lien] - Membres : Date
    Résumé bref


RPs a faire



Aucun RPs à faire pour le moment Very Happy
Si vous voulez RP's avec moi, veuillez m'envoyer un MP ou alors répondre à la suite de ce topic, je me ferais un plaisir de vous répondre dans les plus bref délais et de commencer un nouveau chapitre de l'histoire de Nathan avec vous Wink


_________________


« Rock is deader than dead
Shock is all in your head
Your sex and your dope is all that we're fed
So fuck all your protests and
Put them to bed. »
Rock Is Dead - Marilyn Manson


[center]© Blood_Prince
[/center]


Dernière édition par Nathan Mandrake le Mar 17 Aoû - 11:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nathan Mandrake

avatar
1er Membre Validé d’Eragon Game ♥


Masculin
Nb de messages : 13

» Fiche RPG
Relation(s):
Possession(s):
Pouvoir(s):

MessageSujet: Re: Nathan, pour vous détruire !    Mar 17 Aoû - 10:55


» Proches


    Amant ; RECHERCHE
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla


    Meilleur(e) Ami(e) ; RECHERCHE
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla


    Confident(e) ; RECHERCHE
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla


» Amis & Connaissances


    Amis ; RECHERCHE
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla


    Amis ; RECHERCHE
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla


    Amis ; RECHERCHE
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla


    Amis ; RECHERCHE
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla


    Connaissances ; RECHERCHE
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla

    Connaissances ; RECHERCHE
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla

    Connaissances ; RECHERCHE
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla

    Connaissances ; RECHERCHE
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla


» Rejets & Ennemis


    Rejets ; RECHERCHE
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla

    Rejets ; RECHERCHE
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla

    Rejets ; RECHERCHE
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla

    Rejets ; RECHERCHE
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla

    Ennemis ; RECHERCHE
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla

    Ennemis ; RECHERCHE
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla

    Ennemis ; RECHERCHE
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla

    Ennemis ; RECHERCHE
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla

    Ennemis ; RECHERCHE
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla

    Ennemi(e) juré(e) ; RECHERCHE
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla
    blablabla

_________________


« Rock is deader than dead
Shock is all in your head
Your sex and your dope is all that we're fed
So fuck all your protests and
Put them to bed. »
Rock Is Dead - Marilyn Manson


[center]© Blood_Prince
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Nathan, pour vous détruire !    

Revenir en haut Aller en bas

Nathan, pour vous détruire !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eragon-Game :: 
CREDIT - ARCHIVES - PARTENAIRES
 :: 
—————— ARCHIVES ——————
 :: ► ARCHIVES DES REGISTRES
-